AccueilAccueil  Le chatLe chat  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|
avatar
Regina Mills
The Evil Queen
Auteur
Messages : 888
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 24
Localisation : Storybrooke
Personnage

Profil du personnage
Humeur: Triste
Localisation: Maison de Regian
MessageLe dernier espoir de la reine. [Swan Queen] Dim 20 Oct - 11:00


Le dernier espoir de la reine.
Chapitre premier - Un nouveau départ



Regina avait posée sa tête sur l’épaule de Cora. Elle savait que faire confiance à sa mère n’était pas une bonne idée, mais plus que tout elle voulait récupérer son fils et si elle pouvait l’y aider, alors pourquoi pas? Après tout, elle  n‘avait plus rien à perdre. Henry lui avais tourné le dos, il préférait vivre avec se mère biologique, tout ses efforts n’avaient finalement pas servi à grand-chose. Cora était tout ce qui lui restait.

Elles étaient toutes les deux assise dans la voiture, Regina pleurait. Elles restèrent la un petit temps sans parler. Puis, toujours allongée sur sa mère, elle réalisa quelque chose, essaya de sécher ses larmes et se mit à sourire. Elle se redressa et regarda sa mère dans les yeux.

- Je t’aime maman.

***


Emma revenait de chez Granny où elle avait été, comme tous les jours à l’heure de sa pause,  boire un chocolat chaud. Avant de retourner travailler, elle passa devant l’école primaire où travaillait Mary-Margaret. Mary-Margaret était la meilleure amie et colocataire d'Emma depuis toujours ou en tout cas, depuis aussi longtemps qu'elle puisse s’en souvenir. En effet, si on lui avait demandé comment elle avait rencontré son amie, elle n’aurait pas pu clairement le dire.  

Les cours étaient terminés, l’institutrice attendait devant l'école avec les enfants que leurs parents viennent les récupérer.

- Hey tu vas bien ? Je ne t’ai pas vu ce matin, tu es partie avent moi ?
- Oui, je voulais arriver plus tôt pour, l’institutrice eut un moment de réflexion, travailler.
- Mais bien sûr, répondit Emma l’air incrédule.
- Miss Blanchard ?
Un petit garçon venait d’arriver avec un grand sourire, Emma le reconnut tout de suite, c’était le fils du maire.
- Henry, tu as besoins  de quelque chose ?
- Je me demandais si je pouvais garder le livre que vous m’avez prêté la semaine dernière un peu plus longtemps.
- Bien sûr, garde le aussi longtemps que tu veux.
- Merci, dit le petit garçon avent de se retourner vers Emma. Vous êtes le shérif n'est-ce pas?
- Oui, c’est bien ça, répondit Emma, flattée que le petit garçon sache qui elle est.
- Donc vous êtes une sorte de héros? Demanda Henry une lueur d’admiration dans le regard.
- Heu, non je ne dirais pas ça petit.
- Mais vous arrêtez les méchants ?
-  Je fais mon travail, oui. Ça je ne fait pas de moi un héros.
- C’est ce qu’un héros dirait, non? demanda Henry, satisfait de lui-même.
Comprenant qu’il ne servait à rien de discuter avec lui de ce sujet, Emma capitula.
- Henry, tu monte dans la voiture ! Cria-t-on quelques mètres plus loin.  Regina venait d’arriver et visiblement, elle avait l’air énervée ! Le petit garçon perdit son sourire et obéit.
- Au revoir Shérif dit t-il avent de partir
- Emma, lui sourit-elle, bon courage avec ta mère, je ne sais pas ce que tu as fait, mais elle a l'air en colère.

Une fois son Henry éloigné, Regina soupira et fixa Emma d’un regard noir, cette dernière se demanda se qu’elle avait bien pu faire.
-  Miss Swan, puis-je vous dire un mot ?
C'est là qu'elle comprit que ça n'était pas contre son fils que le maire était fâchée, mais contre elle.
- Bien sûr, répondit Emma mal assurée.
Elles s’éloignèrent un peu.
- Puis-je savoir de quel droit vous parlez à mon fils. ?
- Heu…, Emma était surprise elle ne savait pas quoi répondre, mais Regina la lâchait pas du regard, je n’ai fait que répondre à ses questions.
- Je vous conseille de rester loin de lui à l‘avenir.
Elle tourna le dos au shérif et disparut dans la voiture, Emma resta quelques secondes à la fixer. Regina l’impressionnait et la terrifiait en même temps.

- Que te voulait-elle ?  Demanda MM qui venait de revenir près de son amie
- Elle me déteste !
- Regina Mills n’aime personne.
- Elle m’a demandé de rester loin de son fils. Elle ne me croit pas assez responsable pour parler à un enfant ? Pourtant je suis shérif depuis plus d’un an… s’énerva Emma, visiblement vexée. Dans le ton de sa voix, on pouvait aussi entendre une pointe de tristesse.  

***


Il faisait sombre, Regina redescendait les escaliers plus vraiment si secret de son caveau familial dans lequel elle se cachait depuis plusieurs jours déjà. Elle se dirigea vers des petites malles, en ouvrit une. Elle était remplie de petits coffres. Parmi eux, un seul émettait une lumière rougeâtre, si on s’en approchait on pouvais entendre les battements d’un cœur.
- Ne touche pas a ça, chérie, nous savons toutes les deux que tu ne veux pas faire ça ! Cora venait d’apparaître derrières sa fille, elle l’avait apparemment suivie.
- Vous n’avez aucune idées de ce que je veux mère, vous n’en avez jamais eu aucune idée.
Regina ouvrit le petit coffre qu’elle venait de sortir de la malle, le cœur de sa mère battait plus fort.
-  Parce que tu crois que je vais te laisser faire, tu as toujours été une fille difficile, mais j’ai toujours su comment te canaliser.
Et en un geste de la main, elle emprisonna sa fille dans les airs, cette dernière suspendue a quelques mètres du sol, semblant incapable de bouger. Mais en quelques seconde, elle se défit de ses cordes invisibles et renversa le sort contre Cora.
-Je ne suis plus la jeune fille que vous pouvez retenir aussi facilement mère, et je n’ai plus peur de vous.
Cora ne mit pas non plus longtemps à se dégager du piège, mais cette diversion donna à sa fille le temps de saisir son cœur et de le presser légèrement, l’empêchant ainsi de bouger.


***


Regina et Henry venaient de franchir la porte de la magnifique maison dans laquelle ils vivaient. Regina se tourna vers son fils. Cette fois-ci, elle voulait faire les choses comme il le fallait, mais elle devait mettre les choses au claire avant de perdre le contrôle de la situation.
- Henry, écoute-moi, j’aimerais bien que tu restes loin du shérif Swan, d’accord ? Je n’ai pas confiance en elle.
Le petit garçon soupira
-D’accord, si tu veux. Répondit-il avant de monter dans sa chambre.
Regina le savait, son fils ne tiendrait pas compte de sa remarque, mais pour le moment, elle ne pouvait rien faire. Après tout, Emma n’avait aucun moyen de savoir qu’elle était sa véritable mère, il n’y avait donc plus à craindre qu’elle parte avec lui.
Elle suivit son fils dans sa chambre et s’assit sur son lit.
- J’aimerais qu’on se rapproche un peu tous les deux, je sais que je n’ai pas toujours été une mère parfaite, mais je voudrais m’améliorer. On peut peut-être faire quelque chose tous les deux.
- Heu, oui, si tu veux répondit Henry sans grande conviction
- Que veux-tu faire alors ?  
- Pour le moment, j’aimerais bien finir ce livre.
Regina eut un petit sourie déçu.
- Bien, comme tu le souhaites, je t’appellerais quand le souper serai servi.
Elle redescendit se servir un verre de cidre et s’assit dans son salon. Après quelques secondes, les larmes commençaient à couler. Les choses ne seraient aussi simples qu’elle le pensait.

Pendent ce temps là, dans sa chambre, Henry déposa sur sa table de nuit le livre qu’il avait fait semblent de vouloir lire et tira d’en dessous de son lit un autre livre, plus grand cette fois. Sur la couverture on pouvait lire en lettre dorée « Once Upon a Time ».    

Le lendemain, après avoir conduit son fils à l’école, Regina se rendit au cimetière, dans le caveau familial, en dessous du nom d’Henry Mills figurait maintenant Cora Mills.
- Je suis désolée mère. Merci, je savais que vous m’aideriez à récupérer Henry.  
Elle déposa un rose rouge sur la pierre tombale.


***


Regina avait allumé un petit feu dans les bois, dans lequel elle jeta tour à tour un tas d’ingrédients, des mèches de cheveux, des potions, des herbes… Après plus d’une demi heure d’incantation, tout était presque fini, il ne manquait plus qu’un ingrédient. Regina prit le coffre de sa mère dans les mains, elle respira un grand coup,  l’ouvrit et en sortit le cœur de Cora.
- Alors tu vas vraiment le faire ?
Cora venait encore d’arriver, Regina se leva, le cœur de sa mère en main. Cette dernière ne pouvait plus rien faire maintenant, elle la contrôlait.
- Je ne chercherais pas à t’en empêcher, ce serait inutile. Une mère fait ce qu’il y a de mieux pour son enfant non ? C’est ce que tu fait maintenant ! Je suis fière de toi Regina.
Regina avait les yeux emplis de larmes, elle s’approcha du feu.
- Je suis désolée,
Elle lança le cœur dans le feu, sa mère s’écroula par terre, Regina crût l’entendre murmurer « Je t’aime aussi » avant de s’écrouler, mais elle n’en fut pas certaine. Une épaisse fumée mauve s’éleva dans les airs et se répandit petit à petit sur toute la ville.


***


Il était déjà 16h30, Regina était en retard pour aller chercher son fils, elle s’était assise près de la tombe de ses parents et n’avait pas vu le temps passer. Elle remontait la rue principale quand elle entendit qu’elle quelqu'un l’appeler.
- Regina ?
Trop pressée pour parler, et n’ayant aucune envie d'affronter cet interlocuteur en particulier, elle continua sa marche sans lui prêter la moindre attention
- Regina S'IL VOUS PLAIT.
A l’entente de ces mot, Regina se figea, il se souvenait, c’était évident. Il n’avait pas oublié la première fois, pourquoi serait-ce différent celle-ci ?
Elle se retourna, fixa Mr Gold
- Vous m’avez parlé ?  
- En effet, comment allez-vous ?
- Je vais très bien merci. Répondit-elle, prête à continuer son chemin.
- Et comment va votre fils ? Henry, c’est ça ?
- Il va très bien aussi, pourquoi cela vous  intéresse-t-il ?
-Je me posais la question, je viens de le croiser au commissariat, il n’a pas de problèmes n’est-ce-pas ?  
Le visage de Regina changea, on pouvait lire la tristesse et la rage sur son visage. Gold savait très bien ce qu’il se passait, et ce dernier se moquait d’elle.
Son fils était donc retourné voir Emma, mais pourquoi ?






_________________


Swan Queen

Voir le profil de l'utilisateur

Sujets similaires

-
» On n’oublie pas le visage de la personne qui a représenté votre dernier espoir. (ambre)» Haiti le dernier espoir...» Le papillon des étoiles» Un dernier espoir» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to Storybrooke :: Entre nous :: Le bar du forum :: FanFiction-